On les appelle les zones blanches, ces territoires où l’on ne peux pas surfer sur internet.
Les fournisseurs d’accès les délaissent car ils ne sont pas assez rentables.

En Haute-Garonne, une association lutte justement contre la fracture numérique en raccordant en haut débit ces endroits isolés.
C’est une poignée de bénévoles qui installent les nouvelles antennes à la demande.
Une démarche militante, en quelque sorte une revanche des oubliés du web.