Écouter le Nostalgie Info du 5 Janvier 2015 :

 

Pierre DELPERIER, Nostalgie : Tetaneutral.net est un fournisseur d’accès à internet associatif dont l’objectif est de promouvoir un internet très haut débit pour tous.
Les adhérents peuvent étendre le réseau en mettant en place eux mêmes de nouveaux relais, ce qui n’est pas le cas avec les fournisseurs internet classiques.
C’est à Miramont-de-Comminges, dernièrement, que Tetaneutral.net est intervenu.

Amélie CHAOUI, Nostalgie : Un poteau en bois, quelques sacs de ciment et une parabole, le tout acheté en Comminges, auront suffit à Joël de Miramont-de-Comminges pour avoir une connexion internet à très haut débit et permettre à ses voisins d’en profiter eux aussi. C’est Cyril GOUSSE, bénévole à l’association Tetaneutral.net, qui a conseillé Joël pour ses travaux.

Cyril GOUSSE : Joël c’est un habitant de Miramont-de-Comminges, qui avait une connexion ADSL classique, limitée à 1 Méga, voire 2 Mégas. C’est de l’ADSL, mais pas forcément du haut débit car on peut difficilement consulter, à l’heure actuelle,  des vidéos haute définition sur Youtube ou regarder des contenus vidéos ou films quand on a une box Canal+, il est nécessaire de disposer d’un moins 7 ou 8 Mégas pour le faire.
Ce Monsieur a donc essayé, dans un premier temps, de faire en sorte que la Mairie s’investisse et mette en place un poteau sur un point haut de la commune pour couvrir l’intégralité du village en internet très haut débit. Cependant, deux ans après, pour accélérer les choses, il a décidé de prendre le taureau par les cornes et il a planté un poteau à 25 € au fond de son jardin.

Amélie CHAOUI : Un poteau que n’importe qui peut se procurer ?

Cyril GOUSSE : Tout à fait. Il a simplement été chez un marchand de matériaux du secteur pour acheter un poteau, des sacs de ciment, des gaines électriques, des câbles… Je crois que le coût total était de 60 € et tout a été remboursé par l’association Tetaneutral.net. Il a planté le poteau au fond de son jardin et a fixé les différents équipements fournis par l’association sur ce dernier. Son quartier à la sortie de Miramont-de-Comminges est maintenant couvert en internet très haut débit, dont bien-sûr sa maison.
Avant de mettre en place le système, Joël disposait, tout comme ses voisins, d’un débit d’environ 2 Mégas chez Orange pour 45 € / mois. Il se retrouve maintenant avec un débit de plus de 70 Mégas, en envoi comme en réception, pour 25 € / mois.

Amélie CHAOUI : Est-ce que n’importe qui peut s’équiper de la sorte et installer au fond de son jardin de quoi recevoir un très haut débit ?

Cyril GOUSSE : C’est un cas typique qui nous montre que tout le monde peut le faire. Joël n’était pas forcément quelqu’un de branché dans le domaine de l’informatique mais il a réussi à mettre en place ce relais. Il y avait juste à acheter des choses plutôt basiques, ce qu’un bricoleur du dimanche est tout à fait capable de faire.
Pour pouvoir recevoir le signal il faut simplement un point haut, pas non plus très haut car le poteau de Joël fait environ 4 mètres, pour avoir la visibilité vers un autre point qui est déjà couvert en très haut débit par l’association Tetaneutral.net. Il a pu recevoir le signal à l’aide d’un récepteur qui a le même format qu’une parabole satellite et avec des petits panneaux de la taille d’un téléphone il réémet le signal dans son quartier. Sa maison et celle d’un voisin sont actuellement connectées et d’autres personnes sont en train de se raccorder.

C’est un signal fort qui permet de montrer qu’avec un peu de volonté tout le monde peut arriver à profiter du très haut débit.
Quand on voit que les pouvoirs publics investissent des dizaines, voire des centaines de millions d’euros, dans des plans numériques qui ne font par forcément l’unanimité et qui n’ont pas amené de grands résultats jusqu’à présent, on s’aperçoit qu’avec très peu de moyens il est possible de répondre à un besoin local.
C’est bénéfique pour le développement économique et l’accueil d’entreprises, mais également pour les particuliers.

Amélie CHAOUI : Tout le matériel a donc été remboursé à Joël par Tetaneutral.net et l’abonné ne s’acquitte aujourd’hui que de son abonnement de 25 € / mois.
L’association installe également d’autres relais, le dernier en date a été installé le week-end dernier à Saux-et-Pomarède.
Le prochain chantier sera sur le château d’eau de Landorthe pour permettre aux habitants de cette commune de profiter eux aussi de l’accès internet à très haut débit.

Pierre DELPERIER : Si vous souhaitez avoir plus de renseignements sur ces installations, vous pouvez appeler le 05 33 00 33 36